Projet KASAVA (Kakao Sambirano Vanona)

Les petits producteurs de cacao à Madagascar reçoivent un renforcement des capacités nécessaire pour les bonnes pratiques de la production de cacao fin et résistant aux maladies, selon les critères agronomiques, économiques, commerciaux, sociaux et environnementaux. Ces pratiques leur permettent également d’augmenter leurs récoltes. La construction d’infrastructures en eau, assainissement et hygiène profitera non seulement aux producteurs mais aussi à leurs communautés (environ 15.000 bénéficiaires directs).

Contexte

Bien que la filière cacao de Madagascar ne représente qu’une faible partie par rapport à d'autres origines, le pays abrite les meilleures variétés en arômes de cacao. Approximativement 33'000 producteurs de cacao, principalement des petits exploitants situés dans la vallée du Sambirano, produisent environ 6’000 à 7’000 tonnes de fèves de cacao par an. Plus de la moitié de ces exploitations ont plus de 20 ans et ont une faible densité d'arbres à cacao, ce qui entraîne de faibles rendements. En outre la filière n’est pas réglementée, les infrastructures laissent à désirer et les agriculteurs reçoivent très peu d’appui de l’Etat et des organisations non gouvernementales, voire pas du tout, conduisant à des rendements très faibles. Ce projet d’une durée de 4 ans vise à changer cette situation en aidant les agriculteurs à améliorer leurs pratiques, et dans une seconde étape, l'amélioration de leurs moyens de subsistance.

Contenu du projet

Le projet pilote KASAVA (Kakao Sambirano Vanona) lancé pendant la saison de cacao 2015/2016 a connu une réussite et a reçu une bonne appréciation de la part des producteurs impliqués dans le projet. Nous avons donc décidé de prolonger et d’élargir le projet pour atteindre plus de producteurs par le biais de formations au cours des quatre prochaines années, et inclure des activités de développement agricole et communautaire. Les leçons tirées du projet pilote ont donc été incorporées et, en fonction de l'évaluation des besoins, les investissements pour le développement agricole et communautaire ont été définis.
 
Dans le cadre de ce projet, l'objectif est de mettre en place une chaîne d'approvisionnement de fèves de cacao traçable et durable de cacao fin de Madagascar. Par conséquent, les producteurs de cacao dans la vallée de Sambirano sont organisés en groupes afin de faciliter la formation et les visites des techniciens agronomes de Ramanandraibe Exportation S.A. Les agriculteurs bénéficient d'un programme de soutien complet sous forme de formation et d'investissements agricoles. Les agriculteurs sont organisés en groupes et reçoivent une formation complète sur les pratiques agricoles, sociales et environnementales du cacaoyer. Sur la base de matériel de formation utilisé dans d'autres pays, le contenu développé est structuré autour de 9 modules et couvre tous les sujets essentiels pour les producteurs de cacao malagasy afin d’améliorer leurs pratiques. Les agriculteurs apprennent par exemple le bon moment pour la récolte, comment les fèves de cacao doivent être fermentées et séchées, quelles branches de cacao doivent être taillées pour que les cacaoyers soient résistants, ce qu'il faut faire pour que les cacaoyers résistent aux maladies ou avec les cabosses de cacao infectées, comment le sol doit être nourri avec des matières organiques, comment cultiver de nouveaux plants de cacao, ce que les enfants sont autorisés à faire ou ne doivent pas faire sur les exploitations agricoles, ainsi que des sujets autour de la nutrition et de l’empowerment des femmes.
 
La distribution de jeunes plants de cacao fin résistant aux maladies et plus productifs, est un autre élément important du soutien que recevront les agriculteurs. L'objectif de la distribution des jeunes plants est d'augmenter la production de cacao fin grâce à la réhabilitation et à la replantation en utilisant des variétés de cacao fin de première qualité et résistantes aux maladies, promues par la FOFIFA, ou Centre national de recherche appliquée au développement rural. Cela évite les monocultures qui ne sont pas considérées comme durables. Comme nous voulons établir un approvisionnement autonome de ces jeunes plants pour une diffusion dans toutes les communautés agricoles, les agriculteurs volontaires et enthousiastes apprennent comment gérer les pépinières de semences de cacao et multiplier les nouveaux plants. L'objectif est de faire en sorte que la plantation et la multiplication soient entièrement gérées par les jeunes entrepreneurs eux-mêmes à la fin du projet.
 
 
Sachant que la formation et le renforcement des capacités ne seront pas suffisants pour améliorer les moyens de subsistance des familles des producteurs de cacao malagasy, une analyse des risques de faisabilité technique, économique et environnementale a été réalisée pendant la phase pilote. Il en est ressorti que les actions prioritaires concernent la construction d’infrastructures en eau, assainissement et hygiène. 15.000 personnes (représentant plus de 75% de la population totale de trois villages) bénéficieront directement de ces investissements en infrastructures dont la plupart sont des producteurs de cacao.
 
Le projet inclut un système de suivi et évaluation approfondi afin de tirer des leçons pour une éventuelle expansion. En outre, une évaluation externe et indépendante du projet est également faite.

Au service de la mission de la Fondation Lindt Cocoa

Le projet met les familles productrices de cacao malagasy dans le centre, et touche deux des domaines d'intervention de la Fondation Lindt Cocoa :

1) La formation et le renforcement des capacités pour créer la motivation, les compétences et capacités des agriculteurs à améliorer leurs pratiques agricoles ;

2) Une évaluation établissant la base des potentiels futurs investissements agricoles et communautaires pour favoriser un environnement propice et résoudre les contraintes auxquelles les agriculteurs font face afin d’améliorer leurs pratiques.

Domaines couverts par le projet

Mise en place de conditions de motivation, renforcement de capacités et de production des producteurs, mise en place d’un environnement propice et suppression des barrières
2016-2019 Durée du programme

Bénéficiaires directs

Les producteurs de cacao, leurs familles et leurs communautés dans la vallée de Sambirano.

Les partenaires de mise en oeuvre du projet

HELVETAS Swiss Intercooperation, Ramanandraibe Exportation S.A.

 

Autres partenaires

Lindt & Sprüngli, SANTATRA, Touton S.A., FOFIFA

Bailleur

Lindt Cocoa Foundation
 

Comment nous contacter

Responsable du projet :

Mme Eliane RAKOTONDRANIVO

c/o HELVETAS Swiss Intercooperation
Lot VJ 2 Ter A Ambohimiandra
101 Antananarivo
Madagascar