Les Projets à Madagascar

Le programme MUENSINGEN

Ce programme de la coopération décentralisée est cofinancé par la DDC et la Commune de Muensingen en Suisse. Il prend en charge, finance et contrôle les projets dans les domaines de l'amélioration de l'accès durable à l'eau potable des familles vulnérables, lutte contre la pauvreté à travers la réinsertion scolaire des enfants et la formation professionnelle des jeunes urbains et ruraux.
 

Le programme Revenus pour la Nature

Financé par le WWF et en collaboration avec l'Organisation de Soutien pour le Développement Rural à Madagascar (OSDRM), le programme vise à ce que le paysage, unique capital naturel de Madagascar au niveau des Hautes Terres du Nord, soit durablement et équitablement géré pour le bénéfice de la nature et de la population.

Le Projet RATSANTANANA ou Rano madio tsara tantana

La seconde phase du Projet RATSANTANANA (2018-2021) a débuté le 1er février 2018 avec comme objectifs spécifiques la mise à l'échelle des innovations réussies et le renforcement de la participation des clients / usagers dans la gestion des systèmes de l'eau.

Commerce Equitable

Helvetas a été directement impliqué dans le commerce équitable en Suisse depuis 1955. Helvetas est l'un des co-fondateurs de Max Havelaar Suisse et a soutenu la création de l'Organisation d’étiquetage du commerce équitable (FLO), qui est l'une des principales organisations dans le monde entier à promouvoir le commerce équitable.
 
Pour HELVETAS Madagascar, l’activité sur le commerce équitable est très récente et n’a débuté qu’en fin 2013. Il s’agit d’une mise en relation des producteurs d’artisanat sous le label commerce équitable avec la boutique fairshop de Helvetas en Suisse. Cette activité vise à ce que les producteurs partenaires puissent accéder au marché en Suisse, bénéficier d’un partenariat sur long terme, et avoir un revenu juste avec des prix équitables.

La promotion de la filière miel

Sur la base des résultats obtenus lors de la phase de projet 2013-2015 pour la promotion de la chaine de valeur miel dans la région Amoron’i Mania, HELVETAS Swiss Intercooperation a entamé une deuxième phase de projet de 3 ans de 2016 à 2018 qui comprend 2 axes d’intervention : la consolidation de ce qui a été initié à Amoron'i Mania et la diffusion de cette approche dans de nouvelles régions.

Projet coton dans la Zone Nord de la Région Atsimo Andrefana

Bio Coton Burkina Faso
Afin de répondre aux besoins de la population de la Région Atsimo Andrefana et face à la menace de la filière coton dans la Région Atsimo Andrefana du fait de l’insuffisance de l’eau pluviale, l’intervention du Projet Pôles Intégrés de Croissance et de Corridors (PIC2) en matière d’agribusiness vise particulièrement l’amélioration de la productivité et de la compétitivité des producteurs de coton à Atsimo Andrefana.

Cette intervention se manifeste par l’appui de HELVETAS-Action Intercooperation Madagascar œuvrant dans l’encadrement technique et la structuration des producteurs de coton.

Le projet KASAVA (Kakao Sambirano Vanona)

Bien que la filière cacao de Madagascar ne représente qu’une faible partie par rapport à d'autres origines, le pays abrite les meilleures variétés en arômes de cacao. Plus de la moitié de ces exploitations ont plus de 20 ans et ont une faible densité d'arbres à cacao, ce qui entraîne de faibles rendements. En outre la filière n’est pas réglementée, les infrastructures laissent à désirer et les agriculteurs reçoivent très peu d’appui de l’Etat et des organisations non gouvernementales, voire pas du tout, conduisant à des rendements très faibles. Ce projet d’une durée de 4 ans vise à changer cette situation en aidant les agriculteurs à améliorer leurs pratiques, et dans une seconde étape, l'amélioration de leurs moyens de subsistance.

Le projet CIMSI

Le projet CIMSI s'harmonise avec les Programmes de la Banque Mondiale à Madagascar et contribue à la réalisation de sa Politique de développement de la Résilience à travers le renforcement de la transparence et de la responsabilité dans les finances publiques.

L’objectif du projet est d’améliorer les mécanismes de transparence et de redevabilité entre les autorités locales et les citoyens par la planification et la budgétisation participatives dans le but d'améliorer la prestation des services et les recettes fiscales au niveau local.