Participation au 3è et dernier atelier régional du Swiss Water Consortium

Le 3ème et dernier atelier régional du Swiss Water & Sanitation Consortium, région Afrique Francophone s'est tenu à Parakou (Benin) du 03 au 07 octobre 2016. Huit membres du Consortium y ont participé : CARITAS Suisse / ACORD du Mali, Croix Rouge Swiss et Togolaise du Bénin, Fastenopfer de Madagascar, HEKS du Niger, HELVETAS Madagascar, HELVETAS Bénin, SWISSAID du Niger, Terre des hommes du Mali et Taratra de Madagascar.
Comme à son habitude, les échanges de bonnes pratiques et leçons apprises durant l'année 2 de cette deuxième phase ont occupé la majeure partie de la semaine.

Concernant les bonnes pratiques, le programme RATSANTANANA a présenté un film qui illustre l'importance du Service Technique Eau Hygiène et Assainissement (STEAH) au niveau de la commune (cliquer pour voir le film). A Madagascar, nous sommes un des premiers à appuyer la mise en place de ce service au niveau communal. L’importance de ce service est pourtant telle que le Ministère de l’Eau, Assainissement et Hygiène Malagasy a décidé d’en faire sa priorité en 2017.

Nous avons relevé quelques bonnes pratiques pour améliorer la mise en œuvre du programme RATSANTANANA :
  • Suivi des risques liés à l'eau, hygiène et assainissement dans les centres de santé à l'aide d’un monitoring installé sur un smartphone (Terre Des Hommes) ;
  • Chloration de l'eau de boisson dans les écoles (HELVETAS Benin): il s'agit d'effectuer des tests périodiques à l'aide de sulfures d'hydrogènes pour contrôler l'eau de boisson au niveau des écoles et encourager les instituteurs à faire des chlorations ;
  • répartition de responsabilités entre les instituteurs (responsable production, trésorier, responsable santé, etc.) dans les écoles bleues que nous avons visitées à Banikoara, et aussi utilisation transparente d'un fonds donné par le SISCO pour le fonctionnement des écoles bleues ;
 
Une analyse SEPO (Succès, Echecs, Potentialité et Obstacle) concernant les projets de HELVETAS Bénin visités a fait ressortir des points faibles que le programme RATSANTANANA1730 partage aussi : faible focus sur l'intervention hygiène et assainissement au niveau communal (vidange, gestion des déchets, etc.), discontinuités des conditions eau, assainissement et hygiène entre écoles/centres de santé et les ménages, faible assimilation des aspects environnementaux (liens entre les composantes) et faible participation des parents d'élèves dans l'école bleue. Une des recommandations majeures est l'organisation d'un atelier pour revoir le concept école bleue en considérant l'aspect environnemental.



Pour télécharger les photos en haute résolution, veuillez cliquer sur l'image.